Comment contester vos PV en ligne ?

En 2014, quatorze millions d’automobilistes ont été flashés par un radar automatique parmi lesquels deux millions et demi ont fait la démarche de contester leur PV par courrier recommandé. Pour ceux qui l’ignoreraient encore, il est possible depuis quelques mois de contester ses contraventions en ligne. Aujourd’hui, nous vous expliquerons comment et dans quels cas de figure vous pourrez à votre tour contester votre prochain PV.

Un contexte de dématérialisation

Alors qu’une grande partie de la paperasse administrative se faisait à la main il y a une dizaine d’années, l’innovation et le digital sont en train de révolutionner nos modes de vie ; y compris dans le traitement des PV. C’est en 2003 que fût installé le premier radar automatique et il avait pour objectif de repérer et de sanctionner les excès de vitesse. De leur côté, les contrevenants ont aujourd’hui plus de moyens à leur disposition pour payer leurs amendes :

Depuis le 23 novembre dernier il est possible de contester vos amendes en ligne et gratuitement.

Contester pour quels motifs ?  

Il existe trois cas de figure pour être en droit de contester une amende :

  • Le véhicule flashé ne vous appartient pas ou ne vous appartient plus : dans ce cas vous devrez fournir un certificat de vente ou de vol
  • Vous avez prêté ou loué votre voiture : il faudra alors renseigner le nom du conducteur ainsi que son numéro de permis
  • Vous niez simplement l’infraction : il vous incombe d’apporter les preuves et les raisons de votre contestation
Comment contester un PV en ligne ?

Pour contester vos PV il vous suffit de vous rendre sur le site de l’ANTAI (Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions). Renseignez les champs indiqués, numérisez les justificatifs demandés et vous recevrez un accusé d’enregistrement de votre contestation.

Attention, si vous êtes dans la situation où vous n’avez ni prêté, loué ou vendu votre véhicule et que vous niez simplement la contravention il vous faudra au préalable payer la somme correspondante au montant de l’amende forfaitaire à titre de consignation. Une fois votre demande envoyée et si elle est approuvée par le juge, cette somme vous sera restituée.