7 Conseils pour rouler en moto en temps de pluie

C’est assez triste à dire mais il faut bien l’admettre ; les beaux jours sont maintenant derrière nous… Nous espérons que vous avez eu le temps de bien profiter de votre moto cet été car des mois bien plus capricieux sont en approche. Vent, pluie, verglas, les ennemis jurés des motards seront bientôt de retour mais ce n’est pas une raison pour se laisser abattre et ranger sa moto au garage ! Rouler dans ces conditions peut être extrêmement dangereux pour des motards inexpérimentés, nous pensons donc qu’il est bon de faire une piqure de rappel sur les bonnes pratiques à adopter quand vous conduisez sous la pluie. N’hésitez surtout pas à partager ces 7 conseils avec des motards débutants, cela ne peut pas leur faire de mal.

1 : Préparez votre moto 

Avant de parler des conseils de conduite il est primordial que votre moto soit en parfait état et prête à affronter une éventuelle averse. Pour cela vérifiez la pression et l’usure de vos pneus pour réduire le risque d’aquaplaning puis assurez-vous du bon état de vos freins et suspensions. Conduire sous la pluie est déjà assez risqué, ne vous rajoutez pas des « bâtons dans les roues » en conduisant une moto qui n’est pas adaptée.

2 : Equipez-vous correctement

Encore une fois il est question de se mettre dans les meilleures conditions possibles avant de prendre la route. Pour cela assurez-vous de bien rester au sec, il n’y a rien de pire que de conduire en grelottant de froid. Faites en sorte de toujours avoir une veste fine de pluie pour vous protéger contre une averse inattendue. Traitez régulièrement la visière de votre casque à l’extérieur pour éviter que l’eau ne stagne sur sa surface et à l’intérieur pour éviter que la buée réduise votre champ de vision. Pour finir munissez-vous de gants bien étanches (privilégiez le synthétique au cuir en temps de pluie) est vous serez fin prêts à prendre la route !

3 : Soyez visible

Par temps de pluie la visibilité est réduite pour tout le monde alors faites en sorte d’être vu ! Qu’il s’agisse de la couleur de votre moto, vos vêtements ou votre casque, privilégiez des couleurs vives et des bandes réfléchissantes.

4 : Faites attention à votre placement

Rouler sur route mouillée est toujours un peu compliqué c’est pourquoi il est important de connaître les parties de la route qui comportent le moins de risque.

  • Route classique : En règle générale il est conseillé de rouler dans les traces des automobilistes qui vous précèdent car l’eau y a été dispersée. Attention cela dit ; ne restez pas trop concentré sur les traces d’une voiture. Roulez tranquillement en gardant votre regard au loin et évitez de trop zigzaguer.
  • Routes Abimées: Si la route est usée, les traces des voitures est l’endroit où vous ne voulez pas être. En effet l’usure du passage peut créer des creux où s’accumule l’eau.
  • Ronds-Points: Aborder un rond-point quand il pleut peut être délicat, si vous ne sortez pas à la première sortie, évitez de restez en extérieur des ronds-points et serrez l’intérieur qui sera plus sûr.
  • Aquaplaning : de moins en moins fréquent dû à l’amélioration des chaussées et des pneus, cela peut quand même vous arriver. Si c’est le cas et que vous sentez que votre roue arrière patine il faut tout simplement garder votre cap autant que possible pour permettre à votre pneu de retrouver son adhérence.

5 : Adoptez une conduite souple

C’est certainement le conseil le plus important à garder en tête en temps de pluie. Prenez votre temps et évitez tout geste brusque concernant la direction, le freinage ou l’accélération. L’important est de rester concentré sans se crisper ; gardez votre regard au loin, limitez les prises d’angle dans les virages et n’allez pas trop vite, il vaut mieux arriver entier !

6 : Evitez les pièges

Il existe quelques pièges classiques à connaître afin de ne pas se faire surprendre

  • Surfaces glissantes : Vous connaissez certainement déjà les zones à absolument éviter en moto : bandes blanches, pavés, plaques d’égouts, passages piétons, flaques de gasoil… Gardez les yeux bien ouverts et anticipez vos trajectoires.
  • Zones d’ombre: Après la pluie la route peu vous sembler sèche ce qui peut vous inciter à accélérer. Soyez bien attentifs car dans les zones d’ombre il est évident que l’eau y sèche moins vite ce qui peut devenir un véritable piège.
  • Verglas: Quand la température oscille proche du 0 il se peut que des plaques de verglas se forment sur les routes. Ennemi public des motards numéro 1, évitez de passer dans des zones réputées humides et venteuses comme des ponts, tunnels, sous bois quand il fait froid. Si vous vous retrouvez sur une plaque en ligne droite surtout ne freinez pas, restez détendu et regardez au loin.
  • Vent: Nous ne le souhaitons à personne mais si jamais vous vous retrouvez sous la pluie avec un fort vent il sera important de faire en sorte de réduire les prises au vent. Ne vous penchez pas trop en avant sans quoi vous aurez les coudes pliés cependant tenez bien votre guidon, maintenez votre moto entre les jambes et accompagnez les rafales si nécessaire.

7 : Faites des pauses

Dans le cas où vous feriez un long trajet, pensez à vous reposer. Conduire sous la pluie est bien plus fatiguant que par beau temps aussi bien mentalement que physiquement alors ne soyez pas trop pressés et faites une pause si vous en ressentez le besoin. 

Nous espérons que ces conseils vous aideront à vous sentir plus à l’aise la prochaine fois que vous roulerez sous la pluie. Si vous avez des conseils à donner surtout n’hésitez pas à les ajouter en commentaire de cet article. Sur ce nous vous souhaitons bonne route !