5 Conseils pour affronter les heures de pointe en moto

Les embouteillages sont toujours des situations un peu critiques pour les motards. En effet, doubler les files d’automobilistes procure un certain plaisir mais c’est un exercice risqué. Vous connaissez tous la fameuse phrase : « en moto le danger vient souvent des autres », et bien c’est particulièrement le cas dans les embouteillages. Les automobilistes sont soit légèrement déconcentrés, soit au contraire pressés et nerveux à l’idée de perdre leur temps dans un bouchon. Il est donc important de rester sur ses gardes afin de traverser ces perturbations sans crainte.

Nous allons aujourd’hui faire la liste des 5 conseils à suivre pour affronter les heures de pointe en toute sécurité.

1 : Anticipez les intentions des automobilistes

Un motard circulant en ville doit toujours être plus attentif que les autres. Un véhicule peut vous couper la route à tout moment alors il est important de regarder aux bons endroits pour anticiper les intentions des automobilistes :

  • Vous pouvez tout d’abord chercher le regard des conducteurs dans leur rétroviseur. Même déconcentré, un automobiliste jettera au minimum un rapide coup d’œil avant de changer de direction.
  • Ensuite n’oubliez pas d’observer leurs roues avant, ces dernières vous donneront une indication très précise pour anticiper un comportement dangereux.
2 : Scannez votre environnement

Un motard qui conduit en pleine heure de pointe se doit de faire une récolte d’informations constante. En plus d’examiner les autres conducteurs il vous faudra analyser l’environnement qui vous entoure. Sorties de garage, piétons, places de stationnement, état de la route, rien ne doit vous échapper. N’oubliez pas également que vos rétroviseurs ne suffiront pas pour inspecter ce qu’il se passe dans votre dos, jetez quelques rapides coups d’œil dans votre angle mort pour vous assurer de l’absence de danger.

3 : Soyez toujours bien placés 

Votre placement sur la route est déterminent :

  • Evitez de raser les trottoirs mais ne restez pas non plus en plein milieu de la voie (c’est là que se dépose l’huile et le gasoil des voitures et des camions).
  • Faites bien sur attention aux plaques d’égouts et bandes blanches (surfaces glissantes).
  • Ne longez pas des voitures garées, à tout moment la portière de l’une d’entre elles peut s’ouvrir et vous renverser.
4 : Soyez visibles

Faites en sorte que les piétons et automobilistes puissent vous voir, même à distance. Pour cela rien de mieux que des équipements colorés alors procurez-vous au moins un casque et une veste de couleur vive.

J’entends déjà les fanatiques du blouson noir contester … Dites-vous que certaines vestes de couleurs ont déjà sauvé la vie de leur propriétaire.

5 : Soyez prêt à freiner

Dans les embouteillages le danger peut venir de partout. Il est donc judicieux de garder constamment votre pied droit posé sur la pédale de frein, plus un ou deux doigts sur votre levier droit. Si le conducteur placé devant vous pile brusquement car il vient de réaliser qu’il a oublié d’acheter son paquet de cigarettes ; vous êtes prêt.

Chers lecteurs vous êtes désormais prêts à affronter les heures de pointes. Ces cinq conseils ci-dessus sont les bases que tout motard doit connaître alors n’hésitez pas à partager cet article si vous connaissez quelques jeunes conducteurs. Nous vous encourageons également à nous faire part de vos propres conseils en commentaire pour compléter notre liste.

Sur ce, bonne route à tous !