Comment rouler à deux et en toute sécurité à moto ?
Les consignes de sécurité pour transporter un passager sur votre deux-roues

Rouler à moto quand on est seul en selle est une chose, mais transporter un passager est complètement différent. Comme en voiture, le conducteur est responsable de sa conduite et donc de son passager moto. Partager ce moment à deux nécessite quelques ajustements, voici nos conseils :

Le comportement du conducteur sur un deux-roues

Rouler à deux demande une attention toute particulière car si votre passager n’a jamais fait de moto, vous êtes susceptible de le fermer à jamais au plaisir du deux-roues ou de lui procurer une belle sensation qui l’ouvrira peut-être à une nouvelle passion. Pour cela, il est nécessaire d’adopter un comportement intelligent qui élimine définitivement les accélérations et freinages brutaux et les prises de risque inutiles en tout genre. N’essayez pas par tous les moyens de lui prouver vos talents de pilote. Le mot d’ordre est la prudence et la sécurité ! Rassurez au mieux votre passager pendant cette balade. Vous devez lui expliquer les comportements à adopter pour être en osmose durant le trajet et faire de cette balade un véritable plaisir !

Avant le départ, il est judicieux de faire quelques réglages comme par exemple sur-gonfler les pneus d’environ 0,3 bar de plus. De même, penser à durcir les réglages de l’amortisseur arrière pour compenser l’écrasement et adapter la hauteur du faisceau de phare.

Nous vous rappelons aussi que le passager, moins actif, est plus rapidement sensible à la fatigue, au froid et aux courbatures que le conducteur. N’oubliez donc pas de vous arrêter le plus souvent possible, dès que votre passager vous le signal.

Le comportement du passager moto

Il est bon dans un premier temps d’établir une communication entre le conducteur et son passager car un trajet sans pouvoir échanger ni partager ses impressions tout au long de la route peut s’avérer très long. Il existe de nombreux systèmes d’intercoms et à tous les prix. Sinon comme à l’ancienne, convenez d’un code simple avec votre passager : simplement une petite frappe sur l’épaule pour un arrêt, deux ou trois petits coups pour rouler moins vite ou encore une petite tape sur la cuisse pour demander d’accélérer.

Il y a aussi une façon de se tenir. Si votre moto dispose de poignées passager, il est recommandé d’avoir une main dessus pour se retenir en cas de freinage et une autre autour du conducteur pour s’accrocher en cas d’accélération. S’il n’y a pas de poignée, comme c’est souvent le cas sur les sportives, il est conseillé de s’appuyer sur le réservoir devant le conducteur.

deuxamoto

Dans l’idéal, le passager modèle est celui qui sait se faire oublier ! Il doit épouser tous les mouvements du pilote au maximum et non pas le contraire car l’erreur majeure des passagers débutants est justement de se tenir droit en toute situation. Il est plus prudent de se tenir au plus près du pilote afin d’éviter les éventuelles turbulences. Pour une meilleure sécurité et pour ne pas gêner le pilote, il est conseillé de serrer au maximum le réservoir avec les genoux. En bref, rouler les jambes le moins écartées possible pour bien sentir la moto. Ce qui est vrai pour le pilote l’est aussi pour son passager.

Le passager enfant

poignee passager moto

Sachez qu’il est interdit d’avoir un enfant devant soi, le passager enfant doit obligatoirement se positionner derrière le conducteur. De plus, avec une ceinture sur votre manteau dotée des poignées passager, votre enfant sera plus confiant et plus stable. Pour les plus petits âgés de moins de 5 ans, il doit impérativement être installé dans un siège homologué disposant d’étriers pour une meilleur sécurité. Ensuite équipez correctement votre bambin : protégé de la tête au pied, préférez les casques léger pour protéger leur nuque fragile. Dernier conseil : le niveau de concentration d’un enfant est plus faible qu’un adulte ; il va rapidement se mettre à penser à autre chose ou même s’endormir, limitez donc la balade à 30 minutes et adaptez bien entendu votre conduite en ne roulant pas trop vite.

Rouler à deux n’est pas difficile, accordez-vous avec votre passager afin de partager des sensations fortes et de passer d’excellents moments. Sur ce, bonne balade !