Quand les motos ont le premier rôle sur le grand écran !

« Les anges sauvages »

La moto fait son cinéma !

Le cinéma et la moto, tous deux nés vers la fin du 19ème siècle, ont un parcours intimement liés. De “La grande évasion” avec le cultisme Steeve Mcqueen aux cascades de Ryan Gosling dans The Place Beyond the Pines”, en passant par  “Continental Circus”, nous rendons aujourd’hui hommage aux motos et à leurs conducteurs qui ont marqué l’histoire du cinéma !

L'équipée Sauvage

“L’équipée sauvage” avec Marlon Brando

Quand on évoque la moto au cinéma, on pense instinctivement aux bandes de motards comme celle de “L’équipée sauvage” dirigée par Marlon Brando. On peut les apercevoir aussi dans “Motor Psycho” ou encore “Les anges sauvages” avec Peter Fonda en première rôle. Du côté des chefs de bande, on retrouve Mickey Rourke incarnant un personnage révolté dans “Harley Davidson et l’homme aux santiags”. Dans un genre plus comique, on pense à la bande de motards de “Bande de sauvages” avec quatre quinquagénaires qui décident de partir faire une virée à moto à travers les États-Unis.

mickey rourke

Mickey Rourke – « Harley Davidson et l’homme aux santiags »

Mais la moto n’a pas toujours le bon rôle, c’est même souvent le contraire. Elle est très souvent associée aux bandits. On la retrouve dans “Under the skin” à la recherche de Scarlett Johanson sillonnant les routes écossais ; ou encore au côté d’un tueur maléfique dans “Arizona Junior” des frères Cohen.

"Bande de sauvage" avec John Travolta

La moto est souvent signe de virilité au cinéma : on la voit partir au quart de tour dans “Top Gun” avec Tom Cruise aux commandes, ou dans les courses de vitesse de “Black Rain”, réalisé par Ridley Scott. La moto sert de faire-valoir aux acteurs, et non pas l’inverse ! Elle a ainsi accompagné Sylvester Stallone dans le premier “Rambo” ou encore Arnold Schwarzenegger dans “Terminator“. Elle sert également de fidèle alliée lors du numéro d’équilibriste de Jean-Claude Van Damme dans “Chasse à l’homme”.

 

Arnold Schwarzenegger - "Terminator"

Arnold Schwarzenegger – « Terminator »

 

Van Damme

Jean-Claude Van Damme – “Chasse à l’homme”

La moto accompagne aussi les femmes. Vous pouvez découvrir la Triumph avec Angélina Jolie dans le film d’espionnage “Salt” ou avec Pamela Anderson dans “Barb Wire”. Cette fois-ci c’est au tour de la Kawasaki ZZR 250 jaune de faire son apparition au côté d’Uma Thurman dans “Kill Bill” de Tarantino. Il y a aussi la prestigieuse Ducati 996, rebaptisée 998 dans le film, accompagnée de Trinity dans le deuxième volet de Matrix. La canadienne Carrie-Anne Moss incarne cette motarde redoutable. Les femmes se déchaînent dans le second film de “Charlie’s Angels” en enfourchant au cours de leurs aventures des motocross KTM 250 SX, Suzuki RM 250 et une Yamaha YZ 250. Des cascades impressionnantes dignes des productions hollywoodiennes !

Kawasaki jaune dans "Kill Bill"

Kawasaki jaune dans « Kill Bill »

 

 

Le deux-roues montre également l’aspect calme et serein comme dans le film “La voie de l’ennemi” de Rachid Bouchared, un ex-prisionnier retrouvant sa liberté au volant d’une Triumph Bonneville. On aperçoit Gérard Depardieu et sa fidèle moto Münch dans “Mammuth”. La moto a de nombreuses cordes à son arc et peut incarner divers rôles. Après la liberté et son côté rebelle, elle sait aussi montrer une dimension érotique. On connait tous la scène mythique de “Top Gun” sur sa Kawasaki 900 GPZ-R Ninja ou encore celle qui en a fait rêver plus d’un avec Megan Fox dans le deuxième volet de “Transformers”. On retrouve l’actrice sur plusieurs motos italiennes telles que la Ducati 848, une Aprilia RS 125 ainsi que des MV Agusta F4 R 312.

"La voie de l'ennemi" avec Forest Whitaker

« La voie de l’ennemi » avec Forest Whitaker

Gérard Depardieu dans Mammuth

Gérard Depardieu dans Mammuth

Transformers

Megan Fox – « Transformers 2 : La Revanche »

Tom Cruise - "Top Gun"

Tom Cruise – « Top Gun »

Gardons en mémoire les plus grandes scènes mythiques telles que l’échappée de Steeve Mcqueen dans “La grande évasion” avec sa Triumph 110 modèle 62, ou encore celle des deux compères, Peter Fonda et Dennis Hopper sur la route des Etats-Unis dans “Easy Rider” sur leur Harley Davidson. Une scène culte par sa bande originale que nous fredonnons toujours, “Born to be wild”. Cette dernière est aujourd’hui une musique fédératrice et une référence pour tous les bikers.

 

La moto est capable d’endosser tous les costumes. Avec le cinéma, c’est une grande histoire d’amour qui n’est pas prête de s’arrêter. Et vous, quels sont vos films de moto préférés ?