Le guide pour bien débuter à moto

Tous nos conseils pour commencer la moto

Le permis en poche, il est temps d’enfourcher votre nouvelle moto et de parcourir les routes. Cependant attention à l’excès de confiance, il faut rester prudent et toujours anticiper les risques. Découvrez nos conseils pour bien débuter à moto.

1. Choisir sa première moto

Le choix de la première moto est toujours cornélien. Pour les plus jeunes, il est important de commencer par un véhicule plutôt basique afin d’acquérir la maîtrise de la moto concernant le poids, l’équilibre, la vitesse et le freinage sur route sec et mouillée. Ainsi la technique théorique apprise au permis deviendra peu à peu réflexe et s’améliorera au fil des kilomètres. Le choix de celle ci est d’ailleurs restreint puisqu’à l’obtention du permis A pour les jeunes entre 18 et 21 ans, il faut attendre deux ans à partir de la date d’obtention de votre certificat avant d’avoir le droit de conduire une moto de plus de 34 CV. Par contre, pour les plus âgés, ceux qui abordent la moto vers 40-50 ans, il est intéressant de s’orienter vers une moto plus confortable, idéale aussi pour les couples comme par exemple la Honda CBF 1000, la Suzuki GSX 1200 ou 1400 ou la Yamaha XJR 1300.

2. Trouver le bon équipement

Casque

Pour vous protéger en cas de chute vous ne pourrez compter que sur votre équipement. C’est pourquoi le choix de ce dernier est crucial. La loi n’oblige pas à porter d’équipement adapté à la conduite d’un deux-roues cependant cela est propice pour votre sécurité. Il est donc bon de porter un blouson renforcé, des protections comme les dorsales, une paire de bottes et de bons gants qui éviteront certaines blessures en cas de chute. Rappelons que le port du casque est quant à lui obligatoire. Voici les points à ne pas négliger :

  • Avoir un casque homologué, c’est-à-dire qu’il doit comporter une étiquette verte sur laquelle est imprimée la norme NF ou alors une étiquette sur laquelle est imprimée la norme européenne E + avec un numéro indiquant le pays de fabrication.
  • Attacher impérativement votre casque
  • Avoir un dispositif réfléchissant sur les quatre faces du casque.
  • Ne pas rajouter d’autocollant ni de peinture car les pigments et la colle risquent de détériorer le matériel. Pour les mêmes raisons, n’utilisez jamais de solvant ou d’essence.
3. Les démarches administratives

La difficulté juste après l’achat de la moto est souvent d’ordre administratif.  La carte grise répond au nom officiel de certificat d’immatriculation. Elle est la carte d’identité détaillée de la moto ou du scooter. Elle est délivrée par la préfecture du lieu d’habitation de son propriétaire et précise les mentions suivantes :

  • le numéro d’immatriculation
  • la date de la première mise en circulation,
  • sa date d’émission,
  • le nom et l’adresse du propriétaire,
  • le genre,
  • la marque et le type de la moto,
  • le numéro de série du type,
  • les indications concernant le nombre de passagers,
  • le poids à vide et le poids en charge,
  • la puissance du régime moteur et le nombre de décibels autorisés,
  • le numéro d’immatriculation précédent et la date d’établissement de la précédente carte grise s’il y a lieu
4. Assurer le nouveau véhicule

Comme tous les conducteurs, les jeunes motards doivent être couverts par un contrat d’assurance. Malheureusement on leur inflige souvent des majorations élevées car ils représentent un risque plus élevé pour les assureurs, risque souvent lié à l’inexpérience et au goût du risque. On vous conseil de ne pas débuter avec un moto sportive, cela vous coutera d’autant plus cher. En effet, le prix de l’assurance varie en fonction du modèle et de la puissance de votre moto. Sachez également que le vol est un risque important pour les usagers de motos et de scooters. Et n’oubliez surtout pas de vérifier le montant des franchises même si les tarifs de ces assurances paraissent plus attractifs au départ. Cherchez donc les sources d’économies lors de votre recherche, mais garder à l’esprit les garanties qui sont indispensables pour votre sécurité et pour garantir votre moto ou votre scooter. En effet, souscrire une assurance deux-roues n’est pas chose à prendre à la légère.

Si vous démarrez dans le domaine de la moto, nous vous proposons de découvrir notre solution Moto Pass, un contrat d’assurance qui s’adapte à tous types de véhicules : scooter > 50 cm3, custom, basique, trail, routière, GT, side-car, roadster et grosses cylindrées de plus de 850 cm3. En plus d’offrir des solutions de garanties avantageuses et inédites, le contrat MotoPass propose des tarifs attractifs.

Solly Azar reste à votre disposition pour vous assister dans vos recherches d’assurance et que nous avons une solution pour chacun d’entre vous. N’hésitez pas à demander un devis gratuit sur notre site ou à poser vos questions en commentaire de cet article.

N’hésitez pas à partager cet article si vous avez des jeunes novices dans votre entourage !