Les blousons de motard mythiques !

Lorsque vous entendez “blousons de motards mythiques”, lesquels vous viennent immédiatement à l’esprit ? Nous proposons aujourd’hui à tous les passionnés de moto une sélection des blousons qui ont marqué l’histoire.

Le blouson Schott

Entre le blouson de cuir et la moto, c’est une longue histoire d’amour. Meilleur ami de l’homme en deux-roues, le blouson en cuir noir est considéré comme un accessoire incontournable du motard depuis les années 50, perçu depuis lors comme un accessoire fétiche des films de cette époque. Certaines stars des années 50 à 60 posant sur leur Harley avec leur blouson de cuir ont  largement contribué à cette image intemporelle du look motard.

Nous devons le premier blouson de moto en cuir à Ivring Schott en 1928. Cette première pièce fut conçue pour le très connu Beck Distibutors, distributeurs de Harley Davidson à New York. Vendu pour très peu cher à ses débuts, ce blouson ne tardera pas à devenir le best seller des blousons de la marque Schott à partir des années 50, sous l’appellation de Perfecto.

Le succès de ce Perfecto ne tarde pas à s’étendre dans la communauté motarde, mais pas seulement, car il ne suffit pas de rouler à dos de moto pour en porter un : les blousons Schott sont devenus un incontournable pour les amoureux du cuir. Le cinéma a bien évidemment joué un grand rôle dans la popularité de ce modèle de la marque, en témoigne son apparition fréquente sur les grands écrans aux épaules de Marlon Brando, Lee Marvin ou encore James Dean.

8741956701_ec31d09e2a_b

Le blouson Belstaff

Née en 1924, dans le Staffordshire, entre les mains de Eli Belovitch et Harry Grosberg, Belstaff se spécialise rapidement dans les vêtements de protection pour motards. C’est Che Guevara qui le rendra célèbre, en 1951 : il porte une Trialmaster, une veste ceinturée à quatre poches, qui permettra à la marque de s’inscrire dans l’histoire.

El Che ne sera pas la seule légende à revêtir un blouson de la marque, Steve McQueen, ou encore le champion de courses de moto, Sammy Miller seront séduit par les blousons du Phoenix renaissant de ses cendres (emblème de la marque). Bien des années plus tard, le cinéma et ses acteurs se laisseront tenter par Belstaff : ses blousons apparaîtront dans de nombreux films au dos de célébrités tel que Tom Cruise dans La guerre des mondes.

belstaff-black-trialmaster-legend-jacket-01

Le blouson Barbour

C’est en 1908 que John Barbour crée la première veste en toile enduite pour les motards, et c’est aussi à cette même période que naît son amour pour l’univers des motards. Presque 30 ans après est pensée une veste mythique : The International. Après son usage par les militaires et son port par des participants des ISDT (International Six Days Enduro), elle devient la tenue de quasiment tous les participants aux ISDT en 1957.

En 1964, un tournant mémorable se fait dans l’histoire de la marque lorsque Steeve McQueen et l’ensemble du team US s’arrêtent à Londres afin d’acheter des tenues Barbour International juste avant de se rendre aux ISDT qui avaient lieu en Allemagne.

barbour_international_motorcycle_jacket_waxed_cotton_0001_1_1__1

Le blouson de Vanson

Ce modèle America Jacket de la marque Vanson à la coupe et matières de motard porte fièrement les couleurs des États-Unis. Ce blouson culte des années 60 est porté par Peter Fonda dans le film Easy Rider. Symbole d’une période phare, il n’avait pas besoin de plus pour devenir mythique.

amerfrt_hq

Lequel de ces blousons, accessoires incontournables du motard, est votre favori ?

N’hésitez pas à partager vos avis en commentaire !