Comment personnaliser sa moto sans risquer de perdre son assurance ?

Que ce soit pour redonner un coup de jeune à sa moto ou pour la personnaliser à votre image, découvrez ce que vous pouvez customiser sur votre bolide et quelles sont les limites en terme d’assurance et de législation.

Que peut-on personnaliser sur une moto ?

Pour personnaliser sa moto, les idées ne manquent pas ! Certaines parties peuvent être ajoutées comme modifiées.

Vous pouvez commencer par changer de simples détails qui resteront tout à fait abordables mais qui feront toute la différence ! Par exemple, les poignées de protection ou les liserets de jante : il en existe de différentes couleurs que vous pouvez assortir à votre kit déco, qui recouvre l’ensemble des plastiques de votre moto. Ce dernier est d’ailleurs un bon compromis entre style et assurance, car il n’engage en rien votre sécurité et l’homologation de votre véhicule. Aujourd’hui, il existe de nombreux sites sur lesquels vous pouvez vous en procurer. Certains vous proposent même de les personnaliser de A à Z, vous permettant d’avoir un kit déco unique et à votre goût !

Aussi, vous pouvez ajouter une mousse de guidon à votre moto, simplement par style ou par souci de sécurité. Trouvables sur internet, les prix varient entre 5 et 30€. Pour être totalement assortis, vous pouvez sortir le grand jeu en achetant des couvres-rayons de la couleur de votre kit déco !

Il est également possible de rajouter des petits détails esthétiques, comme les boulons ou les emblèmes décoratifs … À moindre coût, vous pourrez en dénicher de toutes sortes en termes de formes et de couleurs !

Votre housse de selle et le support de votre plaque d’immatriculation sont aussi personnalisables tant que vous respectez les normes que vous trouverez à la fin de l’article.

Pour les plus gros budgets, vous pouvez également personnaliser la protection du réservoir, mettre un sabot moteur pour les plus grosses cylindrées, remplacer tous les leviers, de freins, d’embrayage et le sélecteur pour les remplacer par du carbone ou en couleur etc.

Pour chaque modèle de moto vous pouvez trouver des pièces ou décorations particulières.

À savoir : Yamaha a créé son application « MyGarage » de customisation recensant toutes les modifications possibles et disponibles pour votre moto !

Si les possibilités esthétiques sont vastes, les possibilités réglementaires le sont beaucoup moins… Mais alors, quels sont les risques à trop personnaliser sa moto ?

Que risque t-on ?

D’après l’Union Européenne, une moto homologuée pour rouler en France doit impérativement répondre aux normes européennes et se conformer à une réception communautaire européenne (RCE).

L’article R322-8 du Code de la Route dit que “Toute transformation apportée à un véhicule soumis à immatriculation et déjà immatriculé, qu’il s’agisse d’une transformation notable ou de toute autre transformation susceptible de modifier les caractéristiques indiquées sur le certificat d’immatriculation [ex-carte grise], nécessite la modification de celui-ci“.

Aussi, si vous ne déclarez pas les modifications faites à votre moto qui pourraient engendrer un non-respect des normes européennes, vous risquez une amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Effectivement, beaucoup d’accessoires peuvent être homologués tels quels, mais peuvent ne plus l’être une fois monté sur la moto ! C’est le cas notamment des clignotants qui sont presque tous homologués mais qui doivent avoir été monté exactement au même endroit sur la moto et avec le même écartement que les clignotants d’origine pour respecter les normes.

Et attention, votre assureur pourrait refuser de garantir votre véhicule s’il ne correspond plus à celui indiqué dans votre contrat d’assurance.

Customer sa moto est une vraie partie de plaisir, alors faites en sorte qu’elle ne devienne pas un cauchemar en respectant bien les normes appliquées à votre moto.