La remontée des files en deux roues bientôt autorisée !

Remonter les files de voitures par le couloir central est l’un des plus grands avantages des motards. Cependant, il s’agit aujourd’hui d’une pratique illégale laissée à l’appréciation des forces de l’ordre. Souvent dangereuse, cette habitude est source de conflits entre motards et automobilistes. A partir du 1er février prochain, circuler en inter-files sera désormais autorisée.

Les détails du décret

Selon un sondage datant de 2012, près de 9.5% des motards assument circuler en inter-files : c’est dire à quel point cette pratique est courante et cette interdiction obsolète. Le Décret N°2015-1750 va réguler cette anomalie en autorisant ouvertement cette pratique à partir du 1er février 2016 dans quatre régions françaises : l’Ile-de-France, les Bouches-du-Rhône, le Rhône et la Gironde.

La remontée des files en deux-roues sera donc autorisée en cas de bouchon sur des routes à deux voies et séparées d’un terre-plein central sur lesquelles la vitesse maximale autorisée est égale ou supérieure à 70km/h.

Une légalisation mesurée

Ce décret a été mis en place de façon expérimentale dans le but de réduire le nombre d’accidents sur les routes et ce pour une durée de 4 ans avec possibilité de prolongation d’un an. L’expérimentation pourra en effet être suspendue sur simple décision ministérielle si les résultats de l’accidentalité ne s’avéraient pas satisfaisants.

Une solution pour apaiser les tensions

Les embouteillages sont sources de stress, cette mesure a également pour objectif d’apaiser un peu les esprits des motards et des automobilistes. Aujourd’hui, certains automobilistes peuvent être désagréables car ils ont l’impression que tous les motards enfreignent la loi en passant par le couloir central. D’un autre côté, certains motards ont des comportements irresponsables : ils vont trop vite, n’apprécient pas de se faire bloquer le passage et vont même jusqu’à s’en prendre aux rétroviseurs des automobilistes.

Avec cette nouvelle mesure nous espérons que les automobilistes respecteront ce nouveau droit et que les motards n’en abuseront pas. Il s’agit là de cohabiter intelligemment et civiquement afin que le trajet de chacun soit le plus sûr et le plus agréable possible.

Une meilleure couverture pour le motard

Auparavant il était toujours délicat pour les assureurs de savoir de qui venaient les tors dans un accident ayant eu lieu dans un embouteillage. Maintenant qu’il est légal de circuler en inter-files, le motard sera couvert en cas d’accident a conditions que celui-ci ai respecté toutes les conditions et les règles de sécurités.